Danse Panique

Danse Panique sous l’oeil de Laurent Teisseire, 2020

Libres et réjouissantes, les chansons de Lucie Taffin sont une série d’intuitions qui racontent le monde, ses accidents, ses miracles et ses surprises.

Elle s’accompagne à l’accordéon et lui, Jérôme Roubeau, à la batterie, deux instruments réputés faire danser. Quand les pieds bougent, cela réjouit le chant.

Ils sont musiciens de grand air, et savent reproduire en salle le souffle du vent sur le visage. Ils apportent avec eux des chansons en mouvement, des chansons de changement et de bouleversement.

D’une voix chaleureuse et puissante, Lucie se branche sur ses intuitions, raconte le monde avec un intérêt particulier pour l’accidentel et la surprise. 

Danse Panique c’est un « tour de chant pour originaux », qui se vit comme une réjouissance. Ce simple duo donne des impressions symphoniques, c’est une explosion musicale née de l’envie de chanter, de tirer, de taper, de jouer.

Ils se sont rencontrés dans l’orchestre éphémère du TrackTour, une tournée itinérante en tracteur initiée par le groupe Tournelune, en 2015.

Jérôme Roubeau s’ébrouait dans la musique comme dans une mare en pleine canicule. Il a suivi une formation jazz et est, pour le meilleur, un batteur tout terrain.

Quand Lucie est encore petite, écrasée par son accordéon d’enfant, c’est Raul Barboza qui lui donne un maximum d’envies accordéonistiques.

Aujourd’hui grande blonde à l’accordéon rouge, elle manie la saturation, les dissonances heureuses parce qu’il y a au cœur de ces sons qui rapent des occasions trop belles de dépaysement.